Tagged: web

Le design du site est lette

Qu’est-ce que la beauté ? Tout dépend de l’oeil qui le regarde. Et quand on parle d’oeil, on parle de culture, d’éducation, de pression sociale, d’environnement social, de goûts, etc.

Blake-LivelyBref, la beauté est subjective. Impossible alors pour quiconque de juger de la qualité d’un site Web sur sa beauté.

Mais qu’est-ce que vraiment la beauté ? Est-ce un jeu de couleurs intéressants ? Vraiment ? Est-ce que Blake Lively serait plus laide habillée avec une veste carreauté, des bottes à caps et un chapeau de pêche ? Non, dépareillée oui, mais pas moins belle.

Si ce n’est pas l’arrangement de couleur, c’est quoi ? C’est peut-être la mode. Un site Web qui utilise un graphisme à la mode est nécessairement beau parce qu’il est novateur. Vraiment ? En 2009, la mode a vu le retour des années 80 envahir les runways partout dans le monde. Est-ce que les vêtements étaient plus beaux parce qu’ils étaient à la mode ? Ils étaient laids en 1980, ils le sont toujours en 2009.

Équilibre égal beauté ?

Alors qu’est-ce que la beauté ? Ceux qui ont étudié la communication graphique connaissent le nombre d’or ou la divine proportion. Selon l’histoire, le nombre d’or remonte à la période des Pythagoriciens et a été maintes fois étudié, notamment pour son rapport à l’esthétisme. Ah ! Est-ce qu’on pourrait considérer un site Web esthétique comme étant beau ? Selon une lecture rapide de cette page, il semblerait que oui. Alors qui a-t-il dans le nombre d’or qui rend sa proportion si belle ? Il s’agit de l’équilibre, le rapport exact de 1,618033989 et sa présence instinctive dans plusieurs éléments de la nature. (Bon ok, tous les scientifiques du monde ne s’entendent pas sur le fait que le nombre d’or équivaut à la beauté… je fais juste un peu de démagogie parce que ça permet d’introduire mon point).

Si je résume, le concept d’équilibre des proportions et la disposition des éléments dans l’espace apporterait à la beauté, via l’esthétisme. En transposant cela à la création de site Web, on peut donc dire que la beauté d’un site Web réside tout d’abord dans la capacité de celui-ci à présenter un équilibre s’approchant le plus possible de la proportion de 1,618033989. Les plus beaux sites Web réussiraient donc à hiérarchiser l’information dans leur espace pour procurer une sensation d’équilibre.

Accès à l’information égal beauté ?

Une agence Web qui maitriserait ce concept pourrait alors facilement concevoir des sites Web qui sont considérés beaux par ses visiteurs. Mais est-ce que l’équilibre des éléments dans un site Web compte vraiment dans la qualité du design ?

Selon cet article, oui. Bon, le nombre restreint de participants à l’étude (n=137) occasionne probablement une marge d’erreur relativement grande, mais le constat est clair : 76% des clients de HubSpot jugent que l’accès facile à l’information recherchée constitue un bon design. Seulement 10% jugent que l’apparance est un facteur de bon design.

Si l’on se fie à la théorie du nombre d’or et aux résultats du sondage de HubSpot, un bon design de site Web serait déterminé par la qualité du positionnement de l’information et dans la hiérarchisation de celle-ci selon la priorité qu’en donne le visiteur du site Web. Le graphisme habillant le design structurel du site Web étant, à mon avis, l’élément qui, en moins de 4 secondes, déterminera si un internaute a été assez séduit pour rester sur le site Web ou quitter pour aller ailleurs.

Un bon designer Web possède donc un forte habileté structurelle et un flair pour la séduction visuelle. Il sait bien saisir ce que recherche l’internaute et lui propose habilement l’information cherchée à travers sa hiérarchie d’information.

Quels sites Web trouvez-vous particulièrement beaux ? Possèdent-ils un bon design ?

Savoir s’entourer

S'avoir s'entourerMa plus grande découverte du jour a été de rencontrer Patrick Lessard, le PDG de Calimacil, le fabricant des meilleures épées de mousse au monde. Ben oui, des épées en mousse pour les événements grandeur nature de type Donjon et dragon. Pas mon type de loisir, mais son entreprise a du succès puisqu’il vend dans 17 pays au monde.

Pourquoi ma plus grande découverte? Parce qu’à ce moment, j’ai pu vraiment ressentir ce que voulais dire “bien s’entourer”. Quand ont est un fournisseur de services comme Lubie Vision, l’entreprise pour laquelle je travaille, ce n’est pas seulement la performance de l’équipe que les clients achètent. C’est le fit, la capacité d’un client à avoir confiance en son fournisseur. Le flair qu’il a de voir la qualité future de la relation avec son fournisseur.

Mon plus bel investissement : Mon authenticité

En tant que fournisseur de service, le plus bel investissement que je peux faire est d’être authentique et d’accepter que ce n’est pas tous les clients qui auront un fit avec moi. À partir de cet instant, toute mon attention sera portée à faire grandir la relation de proximité avec les clients qui savent que je saurai les faire grandir sur le Web.

Parce que comme j’expliquais à Patrick ce midi. C’est vraiment après la finalisation d’un bon projet et quelques mois à travailler ensemble qu’un client peut vraiment profiter de la relation avec son agence Web. Parce que c’est à ce moment que son conseiller maitrise très bien le contexte d’affaire et l’environnement du client.

Et comment fait-on pour avoir une confiance quasi aveugle pendant les premiers mois de relation d’affaires ? En faisant confiance au fit, ce sentiment que chacune des parties pourrait plancher sur le même projet dans le même bureau de 8′x8′ pendant des mois. C’est savoir reconnaître un conseiller qui veut participer au succès de l’entreprise.

À partir d’aujourd’hui, je mets quiconque au défi de me prouver qu’attribuer un projet Web ponctuel à une agence est plus profitable que de mettre l’effort de développer une relation à long terme avec son conseiller Web. De mon côté, je vais plancher à faire grandir mes clients.

Lubie et ses linchpins

Je suis en train de terminer Linchpin, l’avant-dernier livre de Seth Godin. Ultra motivationnel. En gros, est un linchpin une personne qui fait le petit quelque chose de plus qui le rend indispensable dans son milieu. C’est quelqu’un qui invente, crée, se démarque… bref qui crée l’environnement propice à la création de valeur.

Au boulot chez Lubie la semaine passée, j’ai été témoin du travail d’un programmeur appliquant le travail d’un linchpin dans sa plus pure définition. Sans que personne ne lui demande, il a :

  • Révisé complètement le site Web qu’on était en train de finaliser alors que ce n’était pas à lui de le faire.
  • Proposé et implanté deux fonctionnalités qui amélioraient l’expérience utilisateur sans que personne ne lui demande
  • Pris en charge la création d’une interface utilisateur plaisante sans être obligé de le faire
  • Fait tout le travail avec le sourire parce qu’il aime ce qu’il fait.

Ce n’était pas la première fois qu’il agissait en linchpin, mais ça m’a frappé du fait que je lis le livre. Good work mister et continue d’être un linchpin… Ça crée un aura de valeur autour de toi chez Lubie !

Vous aimez relever des défis ?

Une visite pour une candidature spontanée sur le site de Goodfellow ma laissé perplexe. Utilisant toutes les indications du manuel du parfait RH 101, l’entreprise sollicite les futurs employés en leur proposant de relever des défis !

En cliquant sur le lien proposé, un message d’erreur affiche :

[singlepic id=8 w=600]

Après une recherche exhaustive, aucune possibilité de s’enregistrer pour envoyer une candidature spontanée. C’est probablement ce qu’ils voulaient dire par “Vous aimez relever des défis ?”.

Message aux entreprises : Toujours, toujours, toujours vérifier la qualité de navigation de votre site Web.

Votre site Web représente votre image corporative et est laissé dans les mains de gens qui ont le temps de se faire une opinion favorable ou non, sans que vous ne puissiez intervenir.

Soignez votre image, partout, tout le temps !