Tagged: linkedin

Élections 2012 et accessibilité

Le gouvernement du Québec impose désormais la norme SGQRI 008 à tous ses ministères et agences. Cette norme dicte des règles précises pour favoriser l’accessibilité de l’information des sites Web aux personnes qui possèdent des handicaps (vision et mouvements en majorité).

La norme SGQRI 008 est adaptée de la norme WCAG élaborée par le World Wide Web consortium et est généralement acceptée comme norme de base pour l’accessibilité des sites Web.

Les clientèles les plus susceptibles de bénéficier d’un site accessible sont :

  • 800 000 personnes handicapées au Québec (environ 10%)
  • Près de 35% des personnes ayant 45 ans et plus.

Le moment de vérité

Je me suis posé la question à savoir à quel point les partis politiques avaient à coeur l’accessibilité de leur site Web pour les personnes ci-haut nommées. Mon test non scientifique a été fait avec l’outil AChecker avec le paramètre WCAG 2.0 Niveau A sélectionné. J’ai testé la page d’accueil francophone des sites Web des partis politiques.

Voici donc la liste des sites de partis politiques en ordre de nombre d’erreurs d’accessibilité. Le grand gagnant : Québec Solidaire.

Graphique du nombre d'erreurs d'accessibilité sur les sites des partis politiques

 

Mobile e-Commerce ou app e-commerce ?

Je conseille quelques clients sur leurs choix concernant le e-Commerce. Pour l’instant, nous travaillons à optimiser la plateforme principale qu’est le site web de e-commerce.

Nécessairement, la conversation tangue vers la façon dont on doit aborder les versions mobiles du site de

 

http://techcrunch.com/2012/03/12/when-it-comes-to-shopping-mobile-web-trumps-apps-led-by-amazon-says-nielsen/

Mieux magasiner en ligne

Hier, je cherchais des souliers de soccer en ligne. C’est pour des parties récréatives et j’ai joué une fois dans ma vie. Je cherchais donc mes souliers dans les sections “Ventes” (Sales) des sites de eCommerce.

Tendance marquée : Impossible de filtrer par grandeur !

Sur un inventaire normal, on peut s’attendre à trouver la grandeur de soulier recherchée de sorte qu’il n’est pas nécessairement obligatoire de s’interroger, avant de trouver le soulier, si la grandeur est disponible.

Par contre, lors de ventes, il reste souvent de très petits ou de très grands souliers. Dans une section de “Ventes” sur un site de eCommerce de vêtements, tous les commerçants devraient donner la possibilité de filtrer les produits par grandeurs restantes en inventaire.

Ça éviterait beaucoup de clics et de désespoir d’achat.

EXEMPLE

Le site World Soccer Shop propose un classement des ventes selon un intervalle de prix qu’on est prêt à payer. Par contre, une fois entré dans la section, il faut ouvrir chacune des fiches et cliquer sur la liste de grandeurs pour déterminer si la grandeur cherchée est disponible. Ça nuit vraiment à l’expérience d’achat.

 

Comportements à considérer pour l’optimisation

Lorsque le CEFRIO indique, dans sa dernière publication sur le e-commerce, que le Québec a pris du retard quant au e-commerce, il laisse miroiter un klondike énorme pour plusieurs entrepreneurs québécois.

Le Québec compte de plus en plus de cyberacheteurs, qui dépensent davantage chaque année . Pour autant, les PME québécoises (de 5 à 499 employés) sont significativement moins nombreuses (65,7%) que celles du reste du Canada (70,9%) à posséder un site Web, et seulement 15,2% de celles qui en possèdent un font de la vente en ligne. Le Québec pourrait ainsi, à terme, perdre des clients au profit de concurrents extérieurs

Le marché est sous-exploité, ne reste qu’à construire le site Web et l’affaire sera ketchup !

C’est oublier que faire des affaires requiert du flair et des stratégies marketing minimales. Et c’est négliger le fait que l’attention d’un internaute est infiniment plus réduite qu’un consommateur dans un magasin physique.

Un petit article sympathique rappelant les règles de base de la conversion destiné aux courageux qui se lancent dans l’aventure d’un e-commerce.

e-Commerce et achats récurrents

En 2006, lorsque je travaillais avec Pierre-Claude Roy chez Évolubiz, nous échangions souvent sur différents modèles d’affaires de e-commerce. Un des points discutés était la capacité de générer des affaires répétitives sur des produits récurrents.

La fréquence d’achat de verres de contact ou de couches jetables est facilement déterminable lors d’un achat initial. Avec l’adoption des modèles d’affaires dits “entitlement” qui requièrent un abonnement pour utiliser le service, de nouvelles applications pour les e-commerce se dessinent.

On pourrait ainsi s’offrir un abonnement annuel à des verres de contact jetables au jour. Chaque mois, une boite serait envoyée au consommateur avec les verres de contacts mensuels. Même chose pour les couches jetables.

Mon abonnement aux sous-vêtements

Mais si je pouvais conseiller mes amis de www.MesBobettes.ca, je leur suggèrerais d’essayer l’expérience de l’abonnement aux sous-vêtements. Le fonctionnement pourrait être celui-ci :

  1. Je détermine la fréquence où j’aimerais recevoir les sous-vêtements
  2. Je détermine la qualité (de base, haut-de-gamme, très-haut-de-gamme)
  3. Je sélectionne quelques couleurs préférées
  4. Je sélectionne mes marques fétiches
  5. Hop, le système détermine le coût mensuel
  6. Chaque période, je reçois mes sous-vêtements par la poste sans effort

C’est peut-être audacieux, c’est peut-être non logique, mais des marques comme Zappos avec leur retours gratuits et Frank & Oak avec son Hunt Club sont en train de révolutionner la façon de magasiner en ligne. Pourquoi ne pas démocratiser l’abonnement aux sous-vêtements ?

Hosted e-commerce or not ?

Dernièrement, je rencontre beaucoup de clients qui m’interpellent pour les appuyer dans leur démarche d’implantation de e-Commerce. Une des question qui revient souvent est :

Pourquoi je paierais 50 K$ pour un e-Commerce quand je peux utiliser un hosted e-Commerce pour 45$ par mois ?

Ma réponse se résume très fréquemment à trois points principaux :

  1. Une version complète développée spécialement pour ton entreprise devient un actif dans l’entreprise.
  2. Une version hosted ne te permet pas d’adapter le e-Commerce pour le façonner à ton expérience de marque
  3. Une version hosted te menotte dans un environnement restreint qui t’enlève le swiftness que toute entreprise de détail a besoin pour survivre dans son marché

Vendre des produits au détail requiert une constante adaptation de l’entreprise pour rester en avant de la compétition. Avoir le plein contrôle de son e-Commerce permet de s’adapter. L’extrait suivant appuie cette philosophie :

If you have read this blog for a while you may have noticed by now that commerce is a highly dynamic process and a standard software product can only take you so far. (BTW, even it’s a no-brainer: if you can use the brilliant new features of system X or Y, you competitor can – and will! – use them too.) At the end of the day, the ones who adapt to ever-changing markets the fastest will prevail. Don’t even try to think in decades of software usage. Most commerce projects are completely overhauled every 2-3 years

Deux choix s’offrent aux entreprises pour leur e-Commerce, la table qui vend 20 casseaux de fraises au coin d’une rue ou une fruiterie à part entière. Aucune n’est meilleure que l’autre, tout dépend de ce que l’entreprise s’attend de son expérience de e-Commerçant.

Un iPod manuel à 4 vitesses au plancher

Suzuki Swift
Tous droits réservés par mark.mitchell.brown

Les habitudes de consommations changent des industries entières. Et les premiers à comprendre ça sont les manufacturiers de voitures.

En 2000, la plupart des sous-compactes offraient un lecteur CD en option, mais pas de fenêtres ou de verrous de porte automatique

En 2004, la plupart des sous-compactes offraient un lecteur CD MP3 en option et dans quelques cas, des verrous de porte électriques.

En 2010, Ford, qui a survécu à la crise américaine sans avoir demandé d’aide financière, a introduit la Ford Fiesta avec SYNC. Ce système de gestion technologique permet de connecter les téléphones intelligents au système sonore du véhicule. Avec une simplicité déconcertante, Ford a permis de connecter appels, musique et messages textes vocaux directement au véhicule.

Du jour au lendemain, les sous-compactes qui étaient considérées comme des lost leaders de la gamme de voitures des manufacturiers ont dû offrir des fonctionnalités multimédia avancées pour rester concurrentielles.

Adapt or die

La pression du marché a obligé les manufacturiers à revoir le modèle de vente des sous-compactes. Du modèle peu coûteux qu’on achète parce qu’on a pas un budget suffisant, la sous-compacte est devenue un modèle de voiture qui sert à sécuriser les jeunes auprès de la marque. Beaucoup plus de jeunes ont désormais des voitures obligeant les manufacturiers à innover pour mettre en contact les jeunes et la marque.

Impossible aujourd’hui de trouver une sous-compacte neuve qui n’a pas de connectivité iPod et rare sont celles qui ne connectent pas le téléphone via Bluetooth.

Et c’est comme ça que d’élément sportif, la sous-compacte est devenu une extension du lifestyle des jeunes. Fini le temps où une transmission manuelle était un élément supra-nécessaire-je-ne-suis-pas-cool-si-j’ai-une-auto-automatique pour les jeunes. Maintenant, c’est la technologie qui compte.

Google Analytics pour les PME > Leçon #1 : Mesurer les appels entrants

Mesurer la performance d’une présence Web peut sembler soit trop dispendieux, soit non critique pour une PME qui commence sur le Web. Pourtant quelques trucs simples permettraient à ces entreprises de valider, au minimum, si leurs efforts de marketing interactif en vaille la chandelle.

Première question à répondre : Est-ce que mon site Web génère des appels entrants ?

Google Analytics votre allié !

Toute, et je dis bien toute, entreprise devrait posséder un numéro unique mesurable qu’elle publie sur son site. Ce type de numéro qui peut être fourni par les entreprises suivantes fonctionne généralement ainsi :

  1. On choisi un numéro unique parmi une liste (Numéro locaux et sans frais disponibles)
  2. On configure le numéro réel de l’entreprise vers lequel le numéro Web redirigera les appels
  3. On affiche le numéro Web sur le site Internet de l’entreprise

À chaque fois qu’un consommateur compose le numéro Web, Google Analytics compile les données afin de les afficher comme des pages vues dans vos statistiques traditionnelles.

À peu de frais, il est donc désormais possible de mesurer quel volume d’appels entrants votre site Web génère.

Bonus !

Lorsque l’entreprise rencontre son agence Web, elle peut exiger que les ajustements à faire sur son site Web atteignent des objectifs d’augmentation des appels entrants. En ayant des statistiques de base d’appels générés, il est alors possible d’évaluer la performance de l’agence et la pertinence de vos investissements avec celle-ci.

 

Alléluia ! Top 7 des trucs à considérer sur le Web à partir de 2012

Image trouvé sur le site de http://www.gapingvoidgallery.com. Vous aimez, vous achetez. C'est comme ça que cet excellent artiste gagne son pain

J’ai étalé mon rêve pour Lubie en 2012. Et ça venait du constat que Sherbrooke inc. ne risque pas assez sur le Web. Dans un moyen marché comme Sherbrooke, beaucoup plus d’entreprises auraient avantage à faire plus d’essais sur le Web.

Il est inconcevable qu’une entreprise B2C n’ait pas déjà un site mobile et qu’elle ne soit pas inscrite sur Google Places. Il est aussi inconcevable qu’une entreprise qui vend des produits uniques (fabriqués ou distribués) n’offre pas ses produits à vendre en ligne.

L’attention des internautes n’a jamais été aussi courte et la fonction marketing d’une entreprise n’a jamais été aussi nécessaire.

Avinash Kaushik offre un reality check à toutes ces entreprises qui ont perdu leur guts et qui ont oublié que leur très tendre naissance s’est faite à grandes prises de risque.

Partagez votre vision, écoutez votre entourage et essayez… On ne sait jamais ce qui en sortira.

Service à la clientèle 101 : La proaction

Écouter le client est une règle de base dans le service à la clientèle.

Lorsqu’on a réussi cette difficile étape, il faut ensuite dénicher un minimum de proaction pour comprendre ce que le client recherche.

Lundi matin, j’appelle dans un entreprise pour parler à monsieur X :

Réceptionniste : Bonjour, bienvenue chez ABC, comment puis-je vous aider?

Moi : Bonjour, est-ce que je pourrais parler à monsieur X svp?

Réceptionniste : Avec plaisir, un instant svp…

Téléphone sonne

Boite vocale de monsieur X : Bonjour, je serais absent du 4 au 15 juillet inclusivement [note : 2 semaines]. Veuillez laissez votre message.

 

Merci réceptionniste pour cette proactivité qui m’a demandé de recomposer le numéro de téléphone pour me faire transférer à une autre personne pour recevoir de l’aide. Un simple “Monsieur X est en vacances. Désirez-vous laisser un message ou désirez-vous parler à quelqu’un d’autre?” aurait très bien fait l’affaire.